décembre 11, 2019

The Personal Outplacer – Episode 1

by Julien Morisson in Standard

2019 / 18+ / 1 saison

Lorsque deux salariés se trouvent sur le point de se faire licencier, le seul recours est le cabinet d’Outplacement BE. Mais le chemin ne sera pas sans embuches…

Castings : Géraldine Creuza, Anne Brouillant, Benoit Denim

Scénariste : Laure Girardot

Réalisateur : Julien Morisson

The Personal Outplacer saison 1 vient d’arriver sur BE ! Si vous avez un peu oublié l’histoire, on vous invite à découvrir notre résumé de l’épisode pilote

Géraldine aida son amie Nicole à trouver un nouveau rôle avec un réalisateur de renom. Rihanna qui se trouvait en pleine impasse suite à toutes ses casquettes professionnelles a également reçu.

Malheureusement, Géraldine a du quitter ses deux amies du show business, car elle une conférence sur le manager de demain au sein d’un incubateur. 

Épisode 1.

Nous retrouvons Géraldine à l’incubateur qui profite d’un moment pour grignoter. Elle ne peut s’empêcher d’entendre la conversation de la table d’à côté parlant, assez confusément, de replacement professionnel, d’accompagnement et  de licenciement.

Elle n’hésite pas une seconde et se présente.

« Bonjour Madame, bonjour Monsieur, je n’ai pas pu m’empêcher de vous entendre en passant, vous parliez d’Outplacement n’est-ce pas 

  • Outplacement ? Qu’est-ce que c’est ? demande Benoit, trentenaire et ingénieur dans l’industrie.
  • C’est le fameux replacement dont je te parlais, c’est un anglicisme, répondit Anne, la dame en face de lui.
  • Tout à fait madame, rétorque l’experte. Enchantée Géraldine, Personal Outplacer pour le Cabinet BE. Je vais peut-être vous paraître un peu entreprenante, mais voici ma carte, n’hésitez pas à m’appeler pour convenir d’un rendez-vous.»

Géraldine quitta le duo et se dirigea vers la sortie.

Anne, voyant dans cette rencontre une chance de régler son dilemme professionnel, se lève et interpelle Géraldine sur son chemin : «  Vous tombez à pic, je cherche justement à trouver mon futur cabinet, sachant que j’ai été assez déçue d’un précédent cabinet qui m’a accompagné il y a 9 ans.

  • Dans quel milieu évoluez-vous madame ? D’ailleurs vous êtes ?
  • Anne, oui pardon, enchantée, je suis directrice commerciale dans le tourisme.
  • Enchantée Anne, voulez-vous qu’on convienne d’un rendez-vous alors ?
  • Ça serait avec grand plaisir. Puis-je venir avec le fils de mon ami que vous venez de rencontrer ? Il aura également des questions pour vous je pense.
  • Bien sûr, avec plaisir. »

Là-dessus, les deux femmes se quittent, en convenant d’un rendez-vous au Cabinet BE le mardi suivant.

Le Jour J, arrive une nouvelle rencontre entre Géraldine, Anne et Benoit.

Ce dernier, impatient demande de suite des explications sur l’outplacement.

«  Commençons, alors tout d’abord par un peu de contexte. 

L’outplacement ou reclassement est un processus d’accompagnement à la mobilité professionnelle apparu en France dans les années 1980-1990. Une période pendant laquelle l’industrie, notamment, était frappée par le ralentissement économique. Conséquence : les entreprises du secteur ont dû gérer des réductions d’effectifs massives avec l’obligation sociale (et morale) d’aider les personnes licenciées.

Concernant les modalités, cette forme concerne particulièrement les cadres dans le cas d’une rupture conventionnelle ou d’un départ négocié. Lors de la négociation des conditions de départ, l’outplacement s’avère un élément clé à positionner dans le « package » de sortie. Le salarié peut tout à fait proposer une liste de prestataires à son employeur car le choix du cabinet est loin d’être anodin.

Je peux te tutoyer ? demande l’experte à Anne.

Sache qu’un quart des personnes ayant suivi un accompagnement individuel retrouve du travail en 6 mois, la moitié en 9 mois et le reste en 12 mois. À salaire équivalent ! 

Donc n’hésitez pas on peut se lancer là-dessus tout de suite ! 

Cette  prestation menée par un cabinet d’expert met à disposition d’une personne en recherche un consultant pour booster son retour à l’emploi.

  • Comme moi par exemple ! dit Anne.

Avant les étapes étaient assez figées et les outils étaient certes utiles, mais peu innovants : bilan de compétences, CV par poste, rédaction de lettres de motivation, ciblage des entreprises ou encore préparation aux entretiens d’embauche. 

Anne tu m’as indiqué être déçue par votre précédent cabinet?

  • Oui en effet, j’avais l’impression d’être un profil parmi tant d’autres et je trouve leurs méthodes vieillissantes … 
  • Comment cela ?
  • Eh bien, aujourd’hui c’est indéniable le digital est très demandé au sein des entreprises, que la manière de communiquer l’est également. Or, mon consultant n’était pas conscient de ces nouvelles réalités. Lorsque je lui ai expliqué que je souhaitais rejoindre la medtech ou la foodtech, j’ai bien cru le perdre…. C’est pour ça que maintenant j’aimerais être avec quelqu’un de confiance et dans l’air du temps.
  • En effet le digital a un impact dans la recherche aujourd’hui. Et vous quand est-il de votre carrière Benoit ?
  • J’aimerais pouvoir changer, je me pose pas mal de questions dernièrement sur mon avenir professionnel, mon boulot actuel me cause beaucoup de stress et ma hiérarchie commence à me demander mes souhaits d’évolution et je ne me vois pas dans la nouvelle organisation… J’ai toujours était passionné par l’international, je me demande donc s’il n’y a pas quelque chose à faire là. 
  • Je vois que vous avez deux problématiques bien distinctes, nous allons convenir d’une nouvelle rencontre afin que je vous expose plus en détail ce dont vous pourriez bénéficiez grâce au Cabinet BE et surtout en quoi c’est un Outplacement différent !
  • Avec plaisir, répondirent-ils ».

Mais quelles sont les promesses de BE ? En quoi l’offre pourra t’elle répondre aux enjeux d’Anne et Benoit ?